08 juin 2016 ~ 0 Commentaire

Images de la Casbah d’Alger : 5. Timbres B (Architecture : fontaines et maisons)

 

Fontaines de la Casbah sur les timbres

 

 » … Au début du XIX ème siècle, Alger comptait quelque 150 fontaines
publiques. Lieux de rencontres et d’animation populaire, ces fontaines
apportaient à la cité et à ses habitants une fraîcheur très appréciée tout
en permettant aux voyageurs de passage de se désaltérer. Nombre de 
fontaines ont aujourd’hui disparu du paysage familier d’El Djazair.
Toutefois, les vestiges de ces points d’eau existent toujours et 
perpétuent le nom des donateurs qui les ont fait ériger comme autant de 
louanges à Dieu et d’œuvres de bienfaisance…. Aménagées dans des 
niches murales, ces fontaines se composent d’une petite vasque 
s’appuyant contre un panneau nu ou richement décoré soit de faïence,
soit de sculptures qu’encadre élégamment un arc en relief. Cet ensemble
est quelquefois adossé au mur d’un édifice en se détachant nettement en 
avant. Il est alors couvert d’une plate-forme ou d’une coupole. La vasque 
peut être abritée par une voûte portée par deux ou quatre colonnettes. ».
(« Algérie   philatélie« .
http://www.algeriephilatelie.net/fr_thematiques_fiche.php?thematique=23)

 

F01.fontaine_amiraute

Fontaine de l’Amirauté. Timbre de
Mohammed Temmam de mars 1984

F02.fontaine_bologhine

Fontaine de Bologhine – Timbre de
Mohammed Temmam de mars 1984

F03.fontaine_sidiMhdCherif

Fontaine de Sidi Mohamed Cherif. Timbre
de Mohammed Temmam - mars 1984

F04.fontaine_amiraute

Timbres de M. Temmam.
Enveloppe du premier

F05.bir_chebana

Fontaine Bir Chebana. Timbre de
Ali Kerbouche de février 2008

F06.bir_Djebbah

Fontaine Bir Djebbah. Timbre de
Ali Kerbouche de février 2008

F07.font_grde-rue_ali_kerbouche_fevr2008

Fontaine Grande rue. Timbre
de Ali Kerbouche de février 2008

F08.font_sidi_abdallah_ali_kerbouche_fevr2008

Fontaine Sidi Abdallah.Timbre
de Ali Kerbouche de février 2008

F09.bir_chebana

Timbres de Ali Kerbouche. Enveloppe du premier jour.

Cours intérieures des   maisons traditionnelles

Lieux de lumière et de fraîcheur, les cours intérieures des demeures traditionnelles algéroises révèlent à elles seules un art de vivre et de construire. Par leur architecture et la noblesse des matériaux utilisés, elles attestent pleinement du raffinement de l’art décoratif musulman tout en répondant aux nécessités fonctionnelles de la vie quotidienne, comme les fêtes, les soirées de convivialité et autres événements. On y trouve sérénité, espace et confort en toute harmonie avec les lignes et volumes de ces belles demeures dont elles constituent un élément central. L’accès à ces cours intérieures se fait par un long vestibule (sqifa) bordé de banquettes en marbre. Un passage en chicane débouche sur une cour carrée (ouast eddar) encadrée de quatre galeries dont les arcs retombent sur des colonnes de marbre. Les chambres, situées sous les galeries de la cour, sont très larges et peu profondes. Le milieu de la cour comporte souvent un jet d’eau avec vasque. Les appartements des étages, plus larges, se projettent en encorbellement au-dessus de la rue. Les palais sont couverts de terrasses qui servent de dépendances. Souvent le palais possède son bain privé. (« Algérie philatélie« . http://www.algeriephilatelie.net/fr_thematiques_fiche.php?thematique=192)

M01.dar_mustapha_bacha_kerbouche1_mai86

« Dar Mustapha Bacha ».
Kerbouche Ali – Mai 1986

M02.cour_int_dar_aziza_ali_kerbouche1_86

Cour intérieure de « Dar Aziza » -.
Kerbouche Ali – Mai 1986

M03.cour_int_dar-elHamra_ali_kerbouche1-mai86

Cour intérieure de « Dar El Hamra »
(la maison rouge) - Kerbouche Ali – Mai 1986

M04.cour_int_dar_aziza_ali_kerbouche2_enve

Timbres de Kerbouche Ali – Mai 1986
Enveloppe du premier jour

M05.dar_hassan_pacha_kerbouche1_dec96

« Dar Hassan Pacha » .
Kerbouche Ali - Décembre 1996.

M06.Dar_Khedaoudj-El‘Amia1_kerbouch_dec96

« Dar Khedaoudj El Amia ».
Kerbouche Ali – Décembre 1996.

M07.villa_abdeltif_kerbouche_dec96

‘Villa Abdelatif ». Kerbouche Ali – Décembre 1996. 

M08_Palais_des_Raïs_Bastion-23_kerbouch_dec96

« Palais des raïs – Bastion 23″.
Kerbouche Ali – Décembre 1996.

M09.Dar_Khedaoudj-El‘Amia2_kerbouch_env

Timbres de Kerbouche Ali – Décembre 1996.
Enveloppe du premier jour

 Boiseries (portes, fenêtres, plafonds)

En Algérie, l’artisanat est multiple et varié tant il se diversifie par ses formes, ses couleurs, ses styles et ses matériaux.
Dans ce riche éventail, la décoration sur bois constitue une activité qui reflète l’exigence esthétique et l’utilité pratique.
Ainsi, le bois servait à fabriquer toutes sortes d’ouvrages indispensables à la vie quotidienne, comme il entrait dans les
travaux d’architecture (plafond, porte, fenêtre, minbar) et dans la décoration intérieure et extérieure.

T01.plafond_darAziza_kamardine_mars2012

Plafond de « Dar Aziza ».
Kamardine Krim de mars2012

T02.porte_darAziza_kamardine_mars2012

Porte de « Dar Aziza ».
Kamardine Krim de mars 2012

T03.Fenêtres_Dar_Hassan_Pacha_kamardineK_env

Timbres de Kamardine Krim(mars) et enveloppe
du premier jour d’émission (26  mars 2012

T04.Fenêtres_Dar_Hassan_Pacha_kamardineKrim_mars2012

Fenêtres de « Dar Hassan Pacha ».
Kamardine Krim de mars2012

Porte de la « Mosquée ketchaoua ».
Kamardine Krim de janvier 1997

T06.plafon_jamaa_jedid_kamardine_dec2003

Plafond de « Djamaâ El Djadid »
Kamardine Krim de décembre 2003

T07.portes_palais_hassan_kamardin_dec2003

Porte du « palais Hassan
Kamardine Krim de décembre 2003

T08.porte_mosq_kectchaoua_kmardine_env

T09.plafon_jamaa_jedid_envelop

Timbres de Kamardine Krim et enveloppe
du premier jour d’émission (17   décembre 2003).

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Asileps |
JE SUIS QU' ACCESSOIRE |
Dangerporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ar'Color -Agence de co...
| Nonalareforme
| Democrature