01 juin 2016 ~ 0 Commentaire

Images de la Casbah d’Alger : 3. Fontaines et mosquées

 

Fontaines

Les fontaines d’Alger sont situées dans différents quartiers de la
Casbah  d’Alger. Certaines ont survécu au temps, lesquelles furent
construites ou restaurées par Ali Pacha entre 1759 et 1765. Elles étaient
plus d’une centaine disséminées dans l’ensemble des quartiers de la
Casbah. Durant le tremblement de terre qui secoua Alger en 1755 et qui
déplaça le cours des nappes en endommageant les canalisations,
certaines fontaines se sont taries, et il ne reste que les emplacements
pour quelques-unes. Certaines étaient décorées d’inscriptions et de
carreaux de faïence, se présentant en forme d’arches, le plus souvent
adossées à un édifice, décorées de colonnes en marbre ciselé. D’autres
plus modestes, avaient la forme d’une niche avec un arc en plein cintre
Elles étaient utilisées par des professionnels qu’on appelait les «porteurs
d’eau» qui déambulaient dans les ruelles du souk et offraient aux
passants assoiffés une coupe d’eau fraîche parfumée à l’huile de cade.
Il y avait entre cent et cent cinquante fontaines, alimentées par l’aqueduc
du Télemly, datant de 1550 et construit par Hassan Ibn Kheir Eddine.
Long de 3 800 m, il reliait Mustapha à la rue Porte-Neuve (Casbah), par
l’aqueduc de Birtraria, construit en 1550. sous les ordres du Pacha Arab
Ahmed, l’aqueduc du Hamma, achevé en 1611, et l’aqueduc Aïn
Ezzabudja (XVIII ème siècle), entre autres ainsi que par des sources
naturelles, dont celle qui alimentait l’Amirauté et construite en 1765 par
Dey Ali Pacha. (Source : « Alger à une certaine époque » – article du 13
mai 2011, sur « les fontaines d’Alger« . https://www.facebook.com/notes/alger-%
C3%A0-une-certaine-%C3%A9poque/les-fontaines-dalger/199813356729236
/)

Cliquez sur les images pour les agrandir
et sur la touche « Echap » (ou « Escap ») pour le retour

F02.bir_chebana

Bir Chebana

 F01.ain_sidi_abderahmane

Ain Sidi Abderrahmane

 

 

F03.ain_sidi_abdallah

Aïn  Sidi Abdallah

F04.fontaine_sidi_ramdane

Aïn Sidi Ramdane

F05.la-fontaine-jaune

Fontaine jaune

F06.fontaine_grde_mosq

Fontaine de la grande mosquée

F07.fontaine_rue-nfissa

Fontaine de la rue N’fissa

F08.fontaine-turque-de-la-rue-casbah

Fontaine turque (rue de la Casbah)

F09.ain_mzaouka

Fontaine Mzaouka

F10.ain_djebah

Aïn Djebbah

F11.ain_sidi_mhamad_cherif

Aïn Sidi Mohammed Chérif

F12.Puit_domest_dans_pation

Puits domestique dans un patio

 

Mosquées

Parmi les mosquées de la Casbah d’Alger les principales sont Jamaa Ketchaoua, Jamaa el Kebir, Jamaa el Jdid, Jamaa Ali Bitchin,Jamaa Sidi Ramdane, Jamaa Sidi M’hamed Cherif, Jamaa Berrani, Jamaa El Safi et Jamaa li houd. La mosquée la plus ancienne de la Casbah d’Alger est Jamaa El Kebir, la grande mosquée construite en 1097 par Youssef Ibn Tachfin dans le style almoravide, à une époque où l’influence de l’art andalou se faisait sentir sur le Maghreb. Jamaa Sidi Ramdane est une des mosquées médiévales de la médina, datant du XI ème siècle. Jamaa Ketchaoua est une œuvre unique, témoin de l’histoire de la Casbah, fondée en1436, à une époque antérieure à la régence d’Alger, lorsque les dynasties berbères régnaient sur la ville, mêlant les styles mauresques, turcs et byzantins, remaniée pour l’adapter à son usage d’église catholique, faisant disparaître le minaret de style maghrébin à section carrée et réaffectée au culte musulman à l’indépendance de l’Algérie. Djamaa el-djadid , « nouvelle mosquée » est située dans le quartier de la basse Casbah. Elle a été construite en 1660 par le Dey Mustapha Pacha dans le style ottoman. Sa proximité avec la mer lui valut aussi son surnom de Mosquée de la Pêcherie. Elle comporte des coupoles qui rappellent celles d’Istanbul et un minaret, de 27 m., de style maghrébin avec une horloge depuis 1853, provenant de l’ancien palais de la Djenina, démoli durant la période coloniale. Jamaa el Berrani, littéralement la « mosquée des étrangers« , date de 1653, reconstruite en 1818 par Hussaein dey au pied de la citadelle pour accueillir le tribunal de l’Agha, affectée au culte catholique durant une partie de la colonisation. (D’après Wikipédia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Casbah_d%27Alger#Mosqu.C3.A9es).

M01.grde_mosq2

M02.grde_mosq

Grande mosquée (Jamaa El Kebir).

M03..mosquee-sidi-bin-abdellah

Mosquée Sidi Ben Abdallah

M04.Mosquée_Jamaa_Berrani

Jamaä El Berrani

M05_mosq_pecherie

M06_mosq_pecherie-jamaa_jedid

Djamaâ El Djedid (« Mosquée de la pêcherie »)

M07.mosquee_sidi-ramdane

F08.fontaine-turque-de-la-rue-casbah

Mosquée Sidi Ramdane

M09.Mosquée_Ketchaoua

 

Mosquée Ketchaoua

M11.Mosq_sidiAderahm

M12.mosque_sidi_abderahmane2

M13.Mosq_sidiAderahm

M14mausoléee_sidi_abderahmane_1890

Mosquée et mausolée Sidi Abderrahmane

M15.mosq_sidi_mhamed_1909

Mosquée Sidi M’hamed

M16.ExSynagogue_devenue_Mosq_1902

Ancienne synagogue,
devenue mosquée en 1902

Page suivante : 4 Timbres A (Terrasses et mosquées)


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Asileps |
JE SUIS QU' ACCESSOIRE |
Dangerporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ar'Color -Agence de co...
| Nonalareforme
| Democrature