16 mai 2016 ~ 0 Commentaire

Peintres algériens 27 : Zohra Sellal

00a.zohra-montage

Bibliographie sommaire

Zohra Hachd-Sellal est plasticienne, diplômée de l’Ecole Nationale des Beaux-arts d’Alger
(1965) et de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Grenoble (1972) avec félicitations
du jury. Elle vit et travaille en Algérie. Elle a exposé en Afrique, en Asie, en Europe, aux
Etats-Unis et au Moyen-Orient où ses œuvres ont été pour la plupart acquises par de
nombreux collectionneurs. L’artiste a eu un premier prix au concours national de la
meilleure affiche « Air-Algérie
 » (1965) et un premier prix au « Grand prix de la peinture
féminine du gouvernorat du Grand Alge
r (2000).
En matière de création artistique, elle se distingue par une activité polyvalente et
contrastée. Le champ de cette création s’est étendu à l’enseignement du dessin, de la
peinture et de la sculpture, à la confection de costumes pour le théâtre, de masques et
autres figures articulées géantes destinées au monde de l’enfance, dans le cadre d’une
activité d’éveil et l’initiation artistique, la valorisation de produits de récupération. Son
œuvre picturale est de ce fait imprégnée par cette approche multiple de l’art et en fait
une plasticienne complète. L’artiste plasticienne Zohra Hachid Sellal est sur Facebook.
(site officiel de l’artiste : https://fr-fr.facebook.com/ZohraSellal/).
En savoir plus sur Zohra Hachd-Sellal, voir
http://www.zohra-art-algerie.com/artiste-algerien-zohra.html

 

Témoignages / commentaires

 » … Au final, ce sont de belles œuvres en noir et blanc très expressives et particulièrement
profondes qui prennent forme sous l’impulsion créatrice de la plasticienne. “Les Bêtes à cornes
figure parmi les nombreux tableaux réalisés avec cette nouvelle technique et qui représente
de multiples figurines de béliers, d’inspiration pariétale, sur laquelle sont grandement basées
les œuvres de Zohra Hachid, d’autant plus qu’elle consacre une bonne partie de ses toiles au
Grand Sud. “Mélancolie”, “Baiser”, “La Couronne bleue”, « La Voie muette des peuples disparus
, “L’Homme-oiseau », “L’Eléphant”, ou encore “Le Char des Garamantes”, font partie des nouvelles
œuvres de l’artiste qui aime, par ailleurs, à travailler le pastel à l’huile, le pastel sec et la technique
mixte sur toile et sur papier. ..  “Ce que j’apprécie en particulier chez Zohra, c’est sa peinture
abstraite très contrastée et contemporaine. C’est une peinture abstraite mais d’où se détachent
la corde I’mzad, le collier de la colombdes figurines. De même que j’apprécie son attachement
aux peintures rupestres du Tassili, qui représentent parfois un geste d’écriture et sa façon de
travailler  le pastel à la façon de la peinture
”,  dira d’elle le plasticien Farid Benyaa, présent au
vernissage. » Zohra Sellal Hachid présente une  nouvelle collection   »Toute l’actualité sur
liberte­algerie.com
« . URL :
http://www.liberte­algerie.com/culture/zohra­sellal­hachid­presente­une­nouvelle­collection­116984/print/1 1/1
).

 » … Cumulant une expérience d’une quarantaine d’années, l’artiste gratifie son public à chacune de ses expositions une nouvelle collection. Façon singulière de suivre son cheminement artistique. L’artiste peintre explique qu’à travers cette exposition, elle a voulu rendre hommage à la peinture et aux gravures des arts rupestres, plusieurs fois millénaires. Avec dextérité et aisance à la fois, l’artiste se plaît à détruire pour mieux reconstruire, aidée en cela par une vision des plus contemporaines. …  Zohra Hachid Sellal a choisi une palette tantôt chaude tantôt gaie. Ses techniques sont mixtes, oscillant entre la peinture à l’huile, l’acrylique et le collage, le tout rehaussé par un grattage de la peinture. Le grattage, selon elle, fait ressortir l’aura de la lumière. … (En savoir plus sur « Dziriya », URL : http://www.dziriya.net/culturdz/article.php?p=2125&title=zohra-hachid-sellal-expose-a-la-galerie-mohamed-racim-une-oeuvre-accomplie#RZLo2f8gCBHFMX4a.99)

« …  Tantôt abstraite, tantôt semi-figurative, la peinture de Zohra est hantée par le désert. La plongée à laquelle nous convie la peintre nous rappelle que les immensités désertiques sont à la porte d’Alger. Pourtant l’affaire ne tient pas à une simple proximité géographique, il y entre une dimension spéléologique, qui fait du désert le lieu des retrouvailles avec le signe O. Celui des origines… » (par Larbi Graïne, dans « Le Midi Libre » du 18 Janvier 2011,  In « Le blog de Lalla Ghazwana« , URL http://www.zohramaldji.fr/wordpress/?p=19560).

 » … « Mes tableaux abordent diverses thématiques axées autour du quotidien, mais expriment aussi ce que je ressens », a indiqué cette plasticienne qui a aussi décrit, dans des tableaux où la couleur se confond avec la composition, des sites tels que Djanet et des personnages portant des costumes traditionnels. « J’aime beaucoup tout ce qui est costume, coiffe, couleur« , a confié Zohra Hachid-Sellal qui, sensible à la beauté et la richesse du patrimoine, a aussi immortalisé le Tassili N’Ajjers dans « Danse du fond des âges« . D’une grande fraîcheur, ses tableaux, conçus selon un style propre à elle ? une symbiose entre le figuratif et le semi-figuratif ? font quelquefois partie de séries, dont celui portant le titre « Masques dédiés au théâtre« …. «    Il m’arrive de réaliser une série à partir d’un thème que j’ai auparavant traité », a expliqué la peintre, .. Sa peinture est un feu d’artifice qui éclabousse, brûle et rafraîchit. Une sève qui vous guérit des temps et des angoisses modernes» et «dont la palette est libre, contrastée, sans entraves d’écoles ou de modes»…  » (Publié dans « Info Soir » le 22 – 01 – 2006, In « Dazaraiss« , URL : http://www.djazairess.com/fr/infosoir/42339).

 » … « Il y a souvent, dans cette dernière collection, la superposition de plusieurs techniques », a confié l’artiste qui a opté pour le style semi-figuratif avec une palette, tantôt harmonieuse tantôt contrastée, constituée de beaucoup de noir et de plusieurs couleurs, souvent vives. « Peintre de la couleur, avec une étonnante force de la composition et du contraste chromatique, Zohra Hachid-Sellal donne à sa peinture les tons de notre pays, chez elle, le genre échappe à un classement formel (…) ». C’est là une peinture de l’instinctif livrant un achevé dont on ne s’explique pas toujours l’élaboration profonde », est-il noté dans le catalogue de présentation de cette exposition… » (« Zohra Hachid présente sa dernière collection à la galerie Racim« , in « La dépêche de Kabylie« , URL : http://www.depechedekabylie.com/cuture/91031-zohra-hachid-presente-sa-derniere-collection-a-la-galerie-racim.html).

 » Tradition des thématiques et modernité du langage, poteries modelées et peintes, gigantesques garagouz, Zohra « sort » son œil intérieur, profond comme le rêve du chaman et varié comme ses magiques incantations. Son tableau intitulé « Zohra à la fenêtre » lui ressemble complètement : flânerie et intériorisation dans l’univers de sa peinture, fenêtre dont on ne sait si elle est ouverte ou… entrebâillée. Fenêtre, carré ou rectangle, figure géométrique centrale sous-jacente : des thèmes récurrents dans sa peinture et pourtant, pour elle, des repères inconscients, des signes de l’instinct. » (Malika Hachid, préhistorienne. Extrait de texte du catalogue « Talisman« , 2001)

 » … L’évolution chez Zohra Sella Hachid a été marquée depuis plus d’une année par la découverte d’une nouvelle technique qu’elle semble particulièrement affectionner et qui consiste en l’élaboration, au moyen d’instruments tranchants, de formes sur du papier blanc préalablement noirci avec de la peinture. La technique, explique l’auteur, ressemble à la peinture sur gravure, à la différence qu’avec la sienne, il n’est pas possible de refaire le dessin. En effet, ce sont de belles œuvres en noir et blanc très expressives et particulièrement profondes qui prennent forme sous l’impulsion créatrice de Zohra Hachid… « . (« Arts plastiques : Exposition de Zohra Sellal Hachid« . par Amel D., publié dans « Le Maghreb« , le 17 – 12 – 201, in « Djazairess« , URL : http://www.djazairess.com/fr/lemaghreb/51306).

« …. Zohra Sellal appelle les couleurs à contribution, c´est d´ailleurs sur elles que l´artiste mise pour donner un souffle de vie à ses toiles. Une distribution efficace, respectant les frontières. Les teintes vives s´échappent parfois et se noient dans des tons antagonistes. La rigueur des tableaux n´est qu´une impression; de plus près, l´espace est semé de dépressions, de tentatives de résurgence et de conflits d´influence. Le tout exécuté avec une finesse et une subtilité dans le trait qui laissent deviner le raffinement de l´artiste. … L´expression de Sellal est multiple. Chaque thème répond à un développement inédit si ce n´est la redondance des couleurs, toujours les mêmes…  » (« L’expression-le quotidien » – Par Aziz Yemloul – Lundi 15 Octobre 2000, URL : http://www.lexpressiondz.com/article/0/0-0-0/1076.html)

 » … Ce sont en effet des créations émotives, sensibles, des peintures de l’intériorité, et cela transparaît dans la manière dont le sujet est traité et dans la façon dont l’espace est composé. A première vue, les peintures semblent exécutées selon le mode figuratif tant la surface du tableau est configurée de manière à s’y repérer et à en palper les formes. Mais il s’agit en fait d’un prétexte à une abstraction très contrastée et contemporaine. C’est une peinture abstraite mais d’où se détachent des figurines. En effet, les œuvres par lesquelles la plasticienne s’illustre, revêtent une contemporanéité avérée et captivante. Il y a donc une figuration, mais celle-ci est retravaillée suivant un besoin intérieur …. ». (« Arts plastiques – Nouvelle collection de Zohra Sellal « . Article de Yacine Idjer, publié dans « Info Soir » du 18 – 12 – 2012, In « Djazairess« , URL : http://www.djazairess.com/fr/infosoir/148149).

 » … L’art rupestre, plusieurs fois millénaire, est représenté tantôt dans un langage abstrait, tantôt dans une expression semi-figurative et ce, avec une palette, tantôt harmonieuse tantôt contrastée, constituée de beaucoup de noir et de plusieurs couleurs, souvent vives ; c’est une plongée dans l’immensité saharienne, une invitation à aller à la rencontre du beau et du mystère. Le désert, présent dans toutes ses peintures, est source d’inspiration. L’espace pictural dans lequel l’artiste évolue est une création. Elle le compose : ses tableaux « Les éléphants du Tassili« , « Les chars des Garamantes« , « L’homme de Tin Tarlften » et bien d’autres encore sont une destruction-reconstruction, le tout se cristallise autour d’une vision contemporaine… L’imaginaire de Zohra Hachid-Sellal, une artiste à qui le Sud est source d’inspiration et auquel elle tient à rendre hommage en couleurs et en formes, tient à l’intersection des mondes végétal, animal et minéral ; une combinaison de ces trois univers, donc de ces trois sensibilités qui définissent l’art de Zohra Hachid-Sellal. (« Arts plastiques - Palette saharienne« . Article de Yacine Idjer, Publié dans « Info Soir » le 23 – 01 – 2011. – In « Djazairess » URL : http://www.djazairess.com/fr/infosoir/122832).

Expositions personnelles

1972. Galerie Dardelet – Edition Dardelet  (Grenoble / France).
1973. Galerie ID/2 (Grenoble / France).
1974. « Bijougalerie » (Grenoble / France).
1990. OREF : Révade Artistique (Alger).
2001. OREF (Alger) et Galerie ISMA (Alger)
2002. El Aurassi: 3 ème Biennale de l’A.I.G. ( SONATRACH ALGER ).et
OREF : Fondation Mahfoud BoucebciI, Regards Croisés (Alger).
2003. Arts Club Washington : exposition de 20 œuvres (USA)
2004. Siège de l’O.N.U, exposition de 20 œuvres. (New York, USA)
2006. Centre culturel de la radio Aissa Messaoudi (Alger) et
Musée National Des Beaux-arts d’Alger.

Expositions collectives

1973. Galerie de la Maison de la Culture de Grenoble (France).
1999. Palais de la Culture (Alger). + Galerie Racim (Alger).+ Exposition algéro-italienne. Galerie Racim (Alger).
2000. Théâtre de Verdure (Alger) + Galerie Racim (Alger) + Palais des Nations (Alger) + Galerie ISMA (Alger) + Musée de Bou-Saâda (Algérie) + Ambassade de France, (Alger) +  Musée de Tipaza (Algérie) + Palais de la Culture – Fondation Asselah (Alger) + Palais de la Culture – Union Nationale des Arts Culturels (Alger).
2001. Bibliothèque Nationale du Hamma + Fondation Asselah (Alger) + Biennale Internationale des Arts Plastiques (Emirats).
2002. Palais de la Culture (Alger) + Hôtel El-Aurassi, 2 ème exposition internationale, Top-Action : (Alger) + centre Culturel de Lisbonne (Portugal).
2003. Calixta, ex.Vœux d’Artistes Sud Est (Aix en Provence/ France) + Maison des Métallos (Paris/ France) + Atelier et lieux associés, Association « le Génie de la Bastille » (Paris/ France) + Atelier Sylvette (Paris/ France) + La Citadelle, 3éme exposition internationale Top-Action : (Alger)  + Galerie « on dirait la mer » (Marseille / France).
2004. Musée de Bou-Saâda (Algérie) + Galerie ISMA (Alger) + Galerie Dar El Kenz (Chéraga Alger) + Atelier Bourdine (Zéralda /Alger)
2005. Galerie Top-Action 4 ème exposition internationale (Alger) + Ambassade d’Allemagne (Alger) + La Citadelle Des artistes pour Novembre (Alger) + Centre culturelle de la radio Aissa Messaoudi (Alger) + Atelier Djemaï / Zoulid Groupe « Les copains d’abord  » (Zéralda /Alger) + Musée de Bou-Saâda (Algérie).
2007. Musée des Beaux Arts d’Alger + Galerie Dar El Kenz (Chéraga / Alger).
2008. Galerie port de plaisance de Sidi Fredj  + Hôtel Ritz Carlton Berlin / Allemagne + Fondation Friedrich Ebert Stiftung Berlin / Allemagne.
2009. Musée d’ORAN + Dar El Kenz (Chéraga / Alger).
2010. Dar El Kenz + Musée de La Porte Dorée Paris.

Activités artistiques

1969. Aménagement du Musée National des Arts Populaires de la Casbah dans le cadre de la préparation du Premier Festival Panafricain.
1971-1974. Participation à des d’expositions de groupes d’artistes à Grenoble – Lyon.
1974-1977.
Etudes, conception et aménagement de stands nationaux et étrangers Alpe-Expo Grenoble et Office National de la Foire d’Alger + Réalisation de fresques murales inspirées des célèbres marionnettes Turques « Les Garagouzes« .
1990. Conception, réalisation et exposition de marionnettes et masques géants dans le cadre d’un atelier d’animation pour enfant (villa Abdel-Tif ) à l’occasion de la manifestation culturelle « Révade 90 » au Centre des Arts OREF (Alger).
1994.
Réalisation et mise en œuvre d’une sculpture géante mobile, en métal, d’une hauteur de 3 m actionnée par des enfants, dans le cadre de « la fête des enfants » au Centre des Arts « OREF » (Alger).
1990-1999.
Création d’une Ecole privée d’enseignement agréé par l’Etat dispensant les matières suivantes : dessin, peinture sur soie, haute couture (Alger).
2001.
Réalisation d’animaux en bois, métal, papier mâché de 2 à 5 m. d’envergure, fête de l’enfant Centre des Arts « OREF » (Alger).

Tableaux

Pour une vue plus complète, voir l’URL
http://www.zohra-art-algerie.com/pdf/catalogue-art-algerie-zohra.pdf
(possibilité de télécharger le catalogue en PDF).

 01.corde_l-imzad.PNG

La corde I’mzad

 02.char_des_garamantes.PNG

Le char des Guaramantes

 03.ciel-du_berger.PNG

Le ciel du berger

04.collier_de_la_colombe.PNG

Le collier de la colombe

05.craie_blanche.PNG

La craie blanche

 06.fantasme_d-artiste.PNG

Fantasme d’artiste

07.femme_accroupie.PNG

Femme accroupie

 08.fleur_de_goudron.PNG

Fleur de goudron

 09.arbre_des_origines.PNG

L’arbre des origines

 10.fleur_dOranger.PNG

Fleur d’oranger

 11.ange

L’ange

12.le_messager.PNG

Le messager

 13.Lebene_du_sang.PNG

L’ébène du sang

 14.Lebene_du_sang-detail.PNG

L’ébène du sang – Détail

 15.mouton_a_5_pattes

Le mouton à 5 pattes

 16.plainte_des_fous.PNG

La plainte des fous

 17.Les-derviches_tourneurs.PNG

Les derviches tourneurs

 18.Lhomme_du_tin-tarlften.PNG

L’homme du Tin Tarlfen

 19.melancolie.PNG

Mélancolie

 20.LePassage

Le passage

 21.les_elephants_du_tassili

Les éléphants du Tassili

 22.les_trois_bergers

Les trois bergers

 23.le_lion

Le lion

24.pierre_de_lune.PNG

Pierre de lune

 25.reve_delire.PNG

Le rêve – délire

 26.Le_jeu.PNG

Le jeu

 27.univers_du_chaman.PNG

L’univers du chaman

28.naissance.PNG

Naissance

29.ombre_des_points.PNG

L’ombre des points

 30.lucie.PNG

Lucie

 31.maternite

Maternité

32.palanquin_etoile.PNG

Palanquin – Etoile

 33.sans_titre3

Sans titre

34.parole

Parole

 35.femme_du_tassili1

Femme du Tassili 1

 36.femme_du_tassili2

Femme du Tassili 2

 37.songe_du_petit_cheval

Le songe du petit cheval

 38.tin-tarlften_tassili

Tin Tarlften (Tassili)

39.vache_qui_pleure

La vache qui pleure

40.reine_ndjindja

La reine Ndjindja

 41.carifications1

Scarifications 1

 42.scarifications2

Scarifications 2

 43.liberer_sa_folie

Libérer sa folie

44.sans_titre1.

Sans titre

 45.sans_titre2

Sans titre

46.sans_titre10.PNG

Sans titre

Galerie d’art virtuel

00b

La Galerie d’Art est organisée en Huit thèmes : 1. Réminiscences ancestrales, 2. Terre sans frontière, 3. Hommage, 4. Novembre 54, 5. Inspiration au fil du temps, 6. Rêves et chimères, 7. Zoo imaginaire et 8. Le monde de la pantomime et de l’illustration. Pour y accéder, cliquez sur l’un des thèmes, dans l’URL : http://www.zohra-art-algerie.com/galerie-art-algerie.php

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Asileps |
JE SUIS QU' ACCESSOIRE |
Dangerporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ar'Color -Agence de co...
| Nonalareforme
| Democrature