04 mai 2016 ~ 0 Commentaire

Histoire de l’Algérie par les timbres 8/10 : Les « pères » de l’indépendance

Du groupe des six à Boumedienne

 

50 ème Anniversaire du déclenchement de
la révolution. Le groupe des six

Six chefs du FLN avant le déclenchement de la « Révolution du 1er novembre 1954« . Debout, de gauche à droite : Rabah Bitat, Mostefa Ben Boulaïd, Didouche Mourad et Mohammed Boudiaf. Assis : Krim Belkacem, à gauche, et Larbi Ben M’Hidi, à droite.
Au cours d’une réunion historique,  le 27 juin 1954, le groupe des « 22″ va désigner une direction composée des Six responsables de l’Organisation spéciale (OS) : Mohamed Boudiaf, Mustapha Ben Boulaïd, Mourad Didouche, Larbi Ben M’hidi, Rabah Bitat, Belkacem Krim. Cette réunion  s’est déroulée le 23 octobre 1954 à Pointe-Pescade, actuellement Raïs Hamidou, dans la proche banlieue d’Alger, dns la demeure de Mourad Boukechoura, ancien chef scout de Bologhine et membre de l’OS. c’est là que les six ont décidé du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954, soit une semaine après, dans le secret absolu de la clandestinité.
En savoir plus, « Djazairess » – URL : http://www.djazairess.com/fr/lexpression/8570

A01.groupe_des_six_bentounes_2004

A02.groupe_des_six2_occasion_50annv_nov54

Timbre de novembre 2004, de Sid Ahmed Bentounés.
Photo du « Groupe des six
+ Enveloppe du premier jour d’émission

barre22

 

Rabah Bitat Président de l’APN
(Assemblée  populaire nationale)

Rabah Bitat, né le 19 décembre 1925 à Aïn Kerma (actuelle Messaoud Boudjriou, wilaya de Constantine) et mort le 10 avril 2000 à Paris, est un militant nationaliste et homme politique algérien, un des fondateurs du Front de libération nationale en 1954, et, après l’indépendance, plusieurs fois ministre. Il est réélu président de l’Assemblée nationale en 1982, 1987 et 1989, mais démissionne le 3 octobre 1990 pour exprimer son désaccord avec la politique suivie par le président Chadli Bendjedid. Il a aussi été président de la République par intérim durant 45 jours en 1978, à la suite du décès de Houari Boumedienne. Pour en savoir plus, « Wikipédia » – URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rabah_Bitat

B01.Rabah_Bitat_Président_APN_bentounes_2004

B02.Rabah_Bitat2

Timbre de Sid Ahmed Bentounés de décembre 2004.
+ Enveloppe du premier jour d’émission

barre16 

Hommage à Mohamed Boudiaf (1919-1992).

Né à M’Sila le 23 juin 1919 et assassiné le 29 juin 1992 à Annaba, est un homme d’État algérien. Il dirige l’Algérie du 16 janvier 1992 au 29 juin 1992.. Fonctionnaire de profession, membre fondateur du Front de libération nationale (FLN), un des chefs de la guerre d’indépendance algérienne et membre du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), au poste de ministre d’État de 1958 à 1961 puis vice-président jusqu’en 1962, il entre en opposition contre les premiers régimes mis en place à l’indépendance de son pays, et s’exile durant près de 28 ans au Maroc. Rappelé en Algérie, en 1992 en pleine crise politique, à la tête de l’État, en tant que président du Haut Comité d’État, organe en charge provisoire de la gestion de l’État, du 16 janvier 1992 jusqu’à son assassinat lors d’une conférence des cadres à Annaba le 29 juin 1992. (Pour en savoir plus, « Wikipédia » – URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Boudiaf)

C01.Hommage_Mhd Boudiaf_1919-1992_nov92_bentounes

C02.Hommage_Mhd Boudiaf

 

Timbre de novembre 1992 de Sid Ahmed Bentounés.
Portrait et Drapeau National.
+ Enveloppe du premier jour d’émission

 barre16

40ème anniversaire de la constitution du GPRA.L’annonce officielle de la constitution du gouvernement provisoire de la République Algérienne (GPRA) eut lieu au Caire le 19 septembre 1958. Le même jour, fut rendue publique la première déclaration du Président du GPRA, définissant les circonstances de la naissance de celui-ci et les objectifs visés par sa création. Ce gouvernement est intervenu en exécution des décisions prises par le CNRA lors de sa réunion tenue au Caire du 22 au 28 août 1958, au cours de laquelle le CCE fut chargé d’annoncer la création d’un gouvernement provisoire, pour parachever la mise en place des institutions de la Révolution et la reconstruction d’un Etat algérien moderne. Le Gouvernement Provisoire avait mis les autorités françaises devant le fait accompli alors que celles-ci prétendaient ne pas avoir d’interlocuteur pour négocier. En savoir plus, voir « Djazairess« . URL : http://www.djazairess.com/fr/elwatan/104329

D01.40_ anniv_constitution_GPRA_1998 (1)

D02.40_ anniv_constitution_GPRA_1998 (2)

Timbre de septembre 1998, Photographie avec
les membres du Gouvernement de l’époque
+ Enveloppe du premier jour d’émission

 barre16

Benyoucef Benkhedda (1920 – 2003).

Benyoucef Benkhedda, né le 23 février 1920 à Berrouaghia et mort le 4 février 2003 à Alger, est un homme politique algérien. Pharmacien de formation, ancien militant du M T L D, il fut le deuxième président du gouvernement provisoire de la République algérienne (G P R A) durant la guerre d’Algérie jusqu’à l’indépendance du pays en 1962. Pour en savoir plus, « Wikipédia » – URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Benyoucef_Benkhedda

E01.benkhedda_bentounes_2011

E02.benkhedda3

 

E03.benkhedda2

E04.benkhedda4

Timbre de septembre 2011 de Sid Ahmed Bentounés
+ Enveloppes du premier jour d’émission

 barre16

Ferhat Abbas (1899-1985).

Ferhat Abbas  né le 24 août 1899 à Bouafroune1 dans l’actuelle commune d’Ouadjana (wilaya de Jijel) et mort le 24 décembre 1985 à Alger, est un leader nationaliste et homme d’État algérien.
Fondateur de l’Union démocratique du manifeste algérien (UDMA), rallié au Front de libération nationale (FLN) durant la guerre d’indépendance, président du gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) de 1958 à 1961, il est élu président de l’Assemblée nationale constituante après l’indépendance, devenant ainsi le premier chef de l’État de la République algérienne démocratique et populaire. Pour en savoir plus, « Wikipédia » – URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ferhat_Abbas).

F01.Ferhat_Abbas_1899-1985_bentounes_2008

F02.Ferhat_Abbas2

Timbre de septembre 2008 de Sid Ahmed Bentounés
Portrait de Ferhat Abbas
+ Enveloppe du premier jour d’émission

 barre16

Ahmed Ben Bella (1916 – 1912).

Né le 25 décembre 1916 à Maghnia près de Tlemcen en Oranie, au nord-ouest de l’Algérie (alors colonie française) non loin de la frontière marocaine, et mort le 11 avril 2012 à Alger, est un combattant de l’indépendance algérienne et un homme d’État algérien. Il est le premier président du Conseil des ministres de 1962 à 1963 puis le premier président de la République de 1963 à1965. Ben Bella est un des neuf « chefs historiques » du Comité révolutionnaire d’unité et d’action (CRUA), futur Front de libération nationale (FLN), parti indépendantiste algérien. Il est arrêté pendant la guerre d’Algérie, mais prend part à l’indépendance du pays à la tête du FLN et devient le premier président de la République algérienne le 15 septembre 1963, poste qu’il cumule avec celui de Premier ministre. Il occupe cette dernière fonction depuis le 27 septembre 1962. Il est destitué par le coup d’État du 19 juin 1965 mené par son vice-Premier ministre, le colonel Houari Boumediene. Pour en savoir plus, « Wikipédia » – URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ahmed_Ben_Bella)

G01.benBella1_libye_2007

 

G02.benBella2

 

Timbre de 2007 de  Libye + Enveloppe du premier jour d’émission

barre16 

Décès du Pr. Houari Boumedienne (1965-1978)

Mohamed ben Brahim Boukharouba, dit Houari né le 23 août 1932 à Aïn Hassainia située près de Guelma et mort le 27 décembre 1978 (à 46 ans) à Alger. Militaire de carrière, chef de l’Etat-major Général de l’Armée de libération nationale de 1959 à 1962, il occupe de hautes fonctions d’État, tel que ministre de la Défense sous Ben Bella I en septembre 1962, poste qu’il cumule avec celui de vice-Premier ministre de mai 1963 à juin 1965. À la suite d’un coup d’État qualifié de « réajustement révolutionnaire« , Houari Boumedienne devient président du Conseil de la Révolution du 20 juin 1965 au 10 décembre 1976 puis il est élu deuxième président de la République algérienne du 10 décembre 1976 au 27 décembre 1978 tout en gardant son portefeuille de ministre de la défense.  (Pour en savoir plus, « Wikipédia « - URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Houari_Boum%C3%A9di%C3%A8ne)

H01.Décès_Président_Houari_Boumedienne_1965-1978_janv79

H02.Décès_Boumedienne1

 

Timbre de Janvier 1979, d’après photo
+ Enveloppe du premier jour d’émission

barre16 

Quarantième Jour du décès du Pr. H. Boumedienne

Houari Boumedienne, nom de guerre du deuxième Président de la République algérienne, a été inscrit dans l’histoire en lieu et place de Mohamed Ben Brahim Boukharouba, son véritable nom patronymique. Il était atteint du syndrome de Waldenström, une maladie du sang rare qui porte le nom du médecin suédois qui l’a découverte et qui s’est déplacé lui-même au chevet du Président algérien à Alger pour en établir le diagnostic. Le Président Boumedienne avait commencé à présenter les premiers symptômes de sa maladie en septembre 1978.

H03.Quarantième_Jour_temmem_1979

H04.Quarantième_Jour_Décès_Boum2

H05.Quarantième_Jour_Décès_Boum3

H06.Quarantième_Jour_Décès_Boum4

Timbre de février 1979 de Mohamed Temmam.
Effigie du Président Houari Boumedienne.
+ Enveloppes du premier jour d’émission

 barre16

I01.boum_castro

Boumedienne avec le président
Castro (Cuba)

I02.boum_nasser

Boumedienne avec le président
Nasser (Egypte)

I03.boum_Võ_Nguyên_Giáp

Boumedienne avec le général Võ_Nguyên_Giáp (Viet Nam)

I04.boum_faycal

Boumedienne avec le roi Fayçal,
d’Arabie Saoudite

 barre16

50 ème Anniversaire de l’UGTA
Aïssat Idir (1919 – 1959

Né en 1919 à Djemâa Saharidj, dans la Wilaya de Tizi Ouzou, Aissat Idir, fondateur, le 24 février 1956, de l’Union générale des travailleurs Algériens (UGTA) a été arrêté et longuement torturé. Le 17 janvier, il est hospitalisé pour brûlures graves et succombe à ses brûlures le 25-27 juillet 1959. Pour en savoir plus, « VitamineDZ« . URL : http://www.vitaminedz.org/biographie-d-aissat-idir/Articles_15634_82536_15_1.html

J01.aissat_idir_bentounes_2006

J02aissat_idir_bentounes_2006

Timbre de février 2006 de Sid Ahmed Bentounés.
Portrait de Aissat Idir + Enveloppe du premier jour d’émission

 barre22

Page suivante : Algérie 9
Hommes de culture

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Asileps |
JE SUIS QU' ACCESSOIRE |
Dangerporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ar'Color -Agence de co...
| Nonalareforme
| Democrature