03 mai 2016 ~ 0 Commentaire

Histoire de l’Algérie par les timbres 5/10 : Les accords d’Evian (mars 1962).

 

 Voir, sur ce même blog, la page du 6 novembre 2015 sur « Les accords d’Evian« 

 

Les accords d’Évian sont le résultat de négociations entre les représentants de la France et du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) durant la guerre d’Algérie. Ces accords sont signés le 18 mars 1962 à Évian-les-Bains (Haute-Savoie, France) et se traduisent immédiatement par un cessez-le-feu applicable sur tout le territoire algérien dès le lendemain. Ils furent approuvés, lors du référendum du 8 avril 1962, par 91 % des votants de France métropolitaine, les électeurs des départements d’Algérie étant exclus du scrutin. L’expression Accords d’Évian est une expression journalistique. Le titre officiel en est : Déclaration générale des deux délégations du 18 mars 1962.
Le texte intégral a été publié au Journal officiel du 20 mars 1962. Cependant, le texte publié du côté algérien (dans le journal El Moudjahid du 19 mars 1962, date du cessez-le feu) comporterait quelques variantes, notamment dans la dénomination des deux parties. Ainsi, le texte algérien de 1962 aurait porté la mention « Gouvernement provisoire de la République algérienne » (GPRA), alors que le texte français écrit « FLN« . Or, c’est avec le FLN qu’a traité le gouvernement français, non le GPRA, dont il a toujours nié la représentativité. La version retenue actuellement en Algérie est cependant identique à celle publiée en France.
Pour le texte complet : http://www.axl.cefan.ulaval.ca/afrique/algerie-accords_d’Evian.htm )

 barre16

01.grpe_GPRA_accords-evian

Délégation du GPRA. De gauche à droite : Taïeb Boulahrouf, Saâd Dahlab, Mohamed Seddik
Benyahia, Krim Belkacem, le colonel Amar Benouda, Redha Malek, Lakhdar Bentobal, M’HamedYazid et Chawki Mostefaï.

02.grpe-francai-evian

Délégation française. De gauche à droite : Claude Chayet, Bernard Tricot, Bruno de Leusse,
Roland Cadet, General Simon, Oberst de Seguin-Pazzis et Louis Joxe (chef de la délégation française).

 barre16

A01..evian_conf_presse_gpra_1961

Les représentants du F.L.N. qui résidaient en Suisse au moment de la Conférence  ont édité des enveloppes commémoratives

A02.evian8_19mars962

Souvenir philatélique
avec cachet privé spécial

 barre16

35 éme anniversaire des accords d’Evian ou
de la « Journée de la Victoire » (1962 – 1997)

B01.35.annv_evian_mars1962_1997

B02.evian2_mars1962

Timbre de Sid Ahmed Bentounés de mars 1997,
avec une composition symbolique
+ Enveloppe du premier jour d’émission

 barre16

40 éme anniversaire des accords d’Evian ou
de la « Journée de la Victoire » (1962 – 2002)

B03.40anniv_evian_19mars962_kamardine_krim

B04.40_evian4_19mars962_kamardine_krim

Timbre de Kamardine Krim, de mars 2002,
avec une composition symbolique
+ Enveloppe du premier jour d’émission

 barre16

50 éme anniversaire des accords d’Evian ou
de la « Journée de la Victoire » (1962 – 2012)

C01.50Annv.evan.Mars

C02.50Annv8.evan8Mars

C3.50Annv3.evan19Mars

C04.50Annv2.evan19Mars

C05.50Annv4.evan19Mars

C06.50Annv5.evan19Mars

C07.50Annv.evan19Mars_doc_officiel

 C08.50Annv7.evan19Mars

Timbre de Sid Ahmed Bentounés, de mars 2012,
avec une composition comportant des militaires,
 des drapeaux et une foule en fête. + Enveloppes et

cartes  du premier jour d’émission et document officiel

 barre16

Série « Gloire à la révolution – Retour à la paix »

D01agloire_revolution1_janv1963

D01bgloire_revolution2_janv1963

D02.gloire_revolution03

D03.gloire_revolution02

D04.gloire_revolution04

D05.gloire_revolution05

D06.gloire_revolution07

D07.gloire_revolution06

D08.gloire_revolution09

D09.gloire_revolution08

D10.gloire_revolution10

D11gloire_revolution11

D12.gloire_revolution13

D13.gloire_revolution12

Timbre émis le 06 Janvier 1963, avec fusil, drapeau,
chaines brisées et colombe + Enveloppes du premier jour
d’émission + Cartes « maximum » + Cartes postales timbrées

Sur le timbre, le rameau d’olivier (timbre en haut et à gauche) qui couvre en partie la crosse d’un fusil avec comme sujet principal le drapeau algérien est le thème pictural choisi pour illustrer la Révolution et la glorifier. Les chaînes brisées et la colombe (timbre en haut et à droite) illustrent la libération et la paix. Le rameau d’olivier, symbole de la paix, est une représentation foncièrement méditerranéenne puisque dans la Grèce antique déjà, il est l’arbre d’Athéna. Plus tard, les religions monothéistes inscriront le rameau d’olivier avec la colombe lâchée par Noé après le Déluge dans les référents auxquels adhère l’humanité dans son ensemble.  La colombe envoyée depuis l’arche pour savoir si les eaux se sont retirées de la terre après leur déchaînement revient le soir avec un rameau d’olivier dans son bec pour indiquer à Noé que les eaux ont baissé.

 barre16

Page suivante : Algérie 6
L’indépendance (juillet 1962)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Asileps |
JE SUIS QU' ACCESSOIRE |
Dangerporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ar'Color -Agence de co...
| Nonalareforme
| Democrature