28 avril 2016 ~ 0 Commentaire

Histoire de l’Algérie par les timbres 1/10 : Faits marquants 1830 _ 1945

 

 

*

Batailles d’Isly et de de la Smala

A01.smala

A02.Isly

A gauche, Bataille de la Smala ou combat de Taguin, qui s’est conclue par la prise de la smala d’Abd el-Kader par le duc d’Aumale, le 16 mai 1843. La ville d’Alger avait été prise le 5 juillet 1830 par les troupes françaises. Une longue campagne militaire (de 1830 à 1857) fut ensuite nécessaire pour soumettre l’Algérie, campagne marquée par la résistance d’Abd el-Kader et de Lalla Fatma N’Soumer..(Voir « Wikipédia » – URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_la_Smala).
Carte avec une fresque (fragment) d’Horace Vernet (Prise de la smala d’Abd el-Kader par le duc d’Aumale, château de Versailles), portant un timbre de 1950, dessiné par Mohamed Racim, avec les effigies de l’Emir Abdelkader et du Maréchal Bugeaud.

 déroula le 14 août 1844, menée par le général Thomas Bugeaud sur l’oued Isly, non loin de la frontière algéro-marocaine.  Cette bataille marque la fin de la guerre menée par les Français en Algérie depuis leur débarquement près d’Alger, en 1830. Elle sonne le glas de la lutte conduite par Abd el-Kader mais celui-ci et beaucoup d’autres de ses concitoyens résisteront encore plusieurs années à l’occupant avant de faire leur reddition.(Voir « Wikipédia« . URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d%27Isly). Carte avec peinture (fragment) d’Horace Vernet (Château de Versailles), portant un timbre de 1950, dessiné par Mohamed Racim, avec les effigies de l’Emir Abdelkader et du Maréchal Bugeaud.

barre16

La prise de Constantine en 1836

B01.100__cons_1937

B02.bey

A gauche, Centenaire du Siège de Constantine. Timbre de 1937 de Mohamed Racim,
avec une vue sur le rocher de la résistance. En novembre 1836, le maréchal Clauzel, fort du
soutien du gouvernement, avait lancé une expédition contre le beylicat de Constantine.
L’armée de 7000 hommes, dont faisait partie le duc de Nemours, fils cadet du roi, échoua
devant la ville et dut battre en retraite. En février 1837, Clauzel est remplacé par Damrémont,
qui programme une nouvelle expédition. Partie de Bône le 1er octobre, elle prend la ville
d’assaut le 13, au terme d’un intense bombardement. Damrémont est tué, et remplacé
par le général Valée, qui devra à ce succès d’être fait maréchal de France et gouverneur
général de l’Algérie. (Pour en savoir plus, voir « 
Djazairess« , « le 2ème siège de Constantine« ,
un article de Abdelhamid Benzarari, publié dans « Le Quotidien d’Oran« , le 27 – 01 – 2016,
URL :
http://www.djazairess.com/fr/lqo/5224180
)

A droiteRésistance de Ahmed Bey. Enveloppe du premier jour portant un timbre de 2007 à son effigie, dessiné par Sid Ahmed Bentoun és. Né en 1787 à Constantine, Hadj Ahmed Bey avait combattu les troupes françaises dans les Aurès, du 14 juin 1830 au 5 juin 1848, date de sa reddition. Il avait refusé les propositions françaises qui visaient à lui concéder son titre de Bey de Constantine mais sous le drapeau français. (Voir « Les mémoires de hadj Ahmed Bey« , dans « Djazairess« , article de Djilali Sari, publié dans « Le Quotidien d’Oran« , le 30 – 12 – 2015. URL : http://www.djazairess.com/fr/lqo/5223065) et dans « L’Algérie ancienne et moderne« , article sur « La première expédition de Constantine« . URL: http://www.algerie-ancienne.com/Salon/Galib/8France/07damremont/09expedition.htm)

 barre16

Résistance des Zaâtcha et prise d’In Salah

C01.zaatcha

C02.zaatcha

50 ème Anniversaire de la résistance des Zaâtcha (1848-1849). Déclenchée dès 1848 dans la région des Zibans – Dahraoui, dans l’oasis des Zaâtcha, à 35 km au sud-ouest de Biskra, la résistance  à la présence française a été conduite par Bouziane, cheikh des Zibans. Cheikh Bouziane et son fils Hadj Moussa tombent et leurs têtes sont exhibées aux portes de Biskra. La résistance des Zaâtcha est passée par trois étapes essentielles : la phase de puissance, la phase du siège de l’oasis et la phase de repli, avec les conséquences  de la résistance, le nombre de pertes dans le camp algérien ayant été de 800 morts. 1 500 personnes exécutées et 10 000 palmiers coupés. (Voir « Vitamine DZ » – URL : http://www.vitaminedz.org/la-resistance-des-zaatchas/Articles_169_77050_0_1.html et « Wikipédia » « Siège de Zaâtcha«  -  URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_Zaatcha).
Timbre de Sid Ahmed Bentounés de mai 1958 et enveloppe du premier jour d’émission.

C03..50anniv.inSalah_1899

C04..inSalah2

Cinquantenaire de la prise d’In Salah (1899). Partie d’El-Goléa, la mission géologique Flamand pour le Tidikelt (au cœur du Sahara, limité par le Touat,  la vallée de la Saoura  et le Tassili n’Ajjer) et escortée par un goum de 140 hommes commandé par le capitaine Pein, fut attaquée, le 26 décembre 1899,  par une troupe de 1200 hommes venus d’In-Salah et des ksour voisins. Pein réussit à repousser l’attaque et les assaillants durent se replier, laissant 50 tués ou blessés et 60 prisonniers, dont leur chef Badjouda, le caïd des oasis d’In-Salah, grièvement blessé. Le capitaine Germain, commandant les Spahis sahariens, poursuivit les assaillants jusqu’à In Salah, qui se rendit immédiatement. (Voir « histoire du Touat », URL : http://www.cosmovisions.com/histTouat.htm#49djmEMIX37zpYTL.99). 
Enveloppes du premier jour, avec le timbre de Mohamed Racim de 1950, à l’occasion du cinquantenaire de la présence française à In Salah, en effigies le Père de Foucauld et le Général Laperrine.

 barre16

Massacres du 8 mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata.

Un défilé pacifique d’algériens rassemblés pour fêter la victoire et réclamer l’indépendance, était destiné à attirer l’attention des autorités coloniales sur des promesses faites à la veille de la deuxième guerre mondiale.. A Sétif  et à Guelma (200 km à l’est), les manifestations ont débuté le 8 mai 1945, le jour même de la victoire alliée sur le nazisme. L’insurrection s’étendra aux villes voisines, Kharrat, ainsi qu’à Costantine, Amouchas, Chevreul, Périgot-Ville, El Ouricia et Sillègue. La répression sera immédiate et d’une extrême brutalité. (Voir « Wikipédia« , « massacres de Sétif, Guelma et Kherrata«   URL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_S%C3%A9tif,_Guelma_et_Kherrata et « l’humanité.fr« , URL : http://www.humanite.fr/dossiers/culture-et-savoirs/setif-guelma-lautre-8-mai-1945-526784)

30 ème anniversaire (1975). Timbres de Mohamed Saïd Chérifi

D01a.guelma-nv1975-

D01b.guelma-noveni1975-

Timbres de novembre 1975

D02a.guelma-mhd_said_cherifi-dec1975

D02b.guelma-dec1975-

D02c.guelma-dec1975-

D02d.guelma-dec1975-

D02e.guelma-dec1975-

D02f.30anniv_mai45_Moh_Saïd_Chérifi_1975

 

Timbres de décembre 1975 et enveloppe du premier jour

D03a.30annv_mai45_mai76

D03b.30annv_mai45_mai76

Timbre de mai 1976 et enveloppe du premier jour.d’émission

 barre16

Massacres du 8 mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata.
Timbres de Sid Ahmed Bentounés

E01a.50anniv.mai45 Bentounes_mai1995

E01b.50anniv.mai45 Bentounes2

50 ème anniversaire:(1995)  timbre et enveloppe du premier jour.
Colombes, tombes et tâches de sang

E02a.60anniv_mai45_bentounes_mai2005

E02b.60anniv.setif

60 ème anniversaire (2005) : timbre et enveloppe du premier jour

E03a.65anniv.setif_bentounes_mai2010

E03b.65anniv_mai45_bentounes_2010

E03c.mai45-65ann.-doc_officiel

E03d.mai45-65ann.doc_oficiel_2010

65 ème anniversaire (2010): timbre, enveloppes
du premier jour d’émission et documents officiels

 barre16

Page suivante : Algérie 2
L’émir Abdelkader

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Asileps |
JE SUIS QU' ACCESSOIRE |
Dangerporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ar'Color -Agence de co...
| Nonalareforme
| Democrature