30 décembre 2015 ~ 0 Commentaire

Peintres algériens 11 : Abdallah Benanteur

 00.benanteur

 Bibliographie et thématique

Abdallah Benanteur, né en mars 1931 à Mostaganem (Algérie) et installé en France en 1953, est l’un des « fondateurs » de la peinture algérienne moderne. Il commence à dessiner et peindre en 1943, fréquente les ateliers de sculpture puis de peinture de l’École des Beaux-arts d’Oran, où il rencontre Guermaz. En 1953 il vient, avec son ami d’enfance Mohammed Khadda, s’installer à Paris. Après une première exposition personnelle en 1957, il expose régulièrement en France mais aussi en Allemagne et au Danemark. Il réalise en 1961 des dessins pour « Matinale de mon peuple » du poète Jean Sénac. À partir de 1962 il pratique la gravure, illustre de nouveau des poèmes de Sénac et réalise ses premiers livres de bibliophilie. Il participe à l’exposition des « Peintres algériens » organisée en 1963 à Alger pour les « Fêtes du 1er novembre » et préfacée par Sénac, puis en 1964 à celle qui est présentée à Paris au Musée des arts décoratifs.Des rétrospectives de ses œuvres ont été présentées au Musée d’art moderne de la ville de Paris en 1970 et à l’Institut du monde arabe en 2003. Benanteur a été professeur à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris puis à l’École des arts décoratifs de 1971 à 1974. Il est nommé membre du comité de la Jeune gravure contemporaine, du comité national du livre illustré français, de la Bibliothèque nationale et de la Bibliothèque de l’Arsenal (D’après « Wikipédia« ). Abdallah Benanteur présente ses paysages récents, des univers en pleine métamorphose, à cheval entre l’abstrait et le figuratif, le terrestre et le céleste, le transparent et l’opaque. Ayant longtemps travaillé dans une imprimerie, il se consacre entièrement à la peinture à partir de 1989, exposant chaque année son travail à la galerie Claude Lemand. Depuis 1994 il a réalisé un millier de livres à exemplaire unique. À partir de 1991, Benanteur s’engage dans une série de plus larges « voyages » imaginaires (Promenade en Perse, En Orient, En Inde, Au Pakistan, En Algérie, Djurdjura, Au Cachemire). Dans des lumières plus voilées ses paysages non figuratifs laissent place, sur la fin des années 1990, à une présence plus diffuse des éléments. Jamais Benanteur n’y représente la nature dans la réalité de ses spectacles mais, en réfractant l’élan pur de couleurs et de lumières, jamais sa peinture ne la quitte d’un instant.. (In ‘ »MA, Mostaganem aujourd’hui », site : http://www.mostaganem-aujourdhui.com/pages/personnalites/abdallah-benanteur.html).
Entre abstraction et figuration, les toiles de Benanteur, transparentes, irisées de couleurs multiples et toujours assorties de prismatisations raffinées, évoquent, sans les représenter vraiment, les vastes espaces de la Bretagne, de la mer ou des déserts dans lesquels ce peintre a pu rêver durant sa jeunesse algérienne. La poésie est constante dans l’univers noble et   singulier de cet artiste dont Youri écrit si justement : « Magnifiquement seul, à l’écart des groupes et des modes, il invente son espace, crée son propre temps …. « . (Préface à : Benanteur, Galerie Claude Lemand, Paris, 1993). Encore abstraites, les œuvres des années 80 que propose ce très grand artiste éblouissent avec leurs particules de lumières éclatées. Nous sommes ici au cœur d’un véritable impressionnisme hors de toute figuration, cette figuration que le peintre a découverte par la suite   et qu’il sait exprimer de façon allusive et si sensible depuis ses voyages en Italie. Est-ce dire que je préfère telle période à telle autre ? Non. J’aime Benanteur en bloc, pour cette superbe touche alvéolée qui fait éclater toutes les irisations du prisme. …Ni figurative, au sens où l’image peut se substituer à l’objet photographique, ni abstraite, parce que toujours enracinée dans les éléments d’une nature profondément observée et sentie, la peinture de Benanteur a des beautés formelles et sensitives au fort pouvoir visuel. Les œuvres récentes sont des paysages lyriques dans lesquels l’imaginaire le dispute aux souvenirs enfouis dans la mémoire. Un univers flottant, proche de celui qui caractérise la peinture chinoise où le haut et le bas sont interchangeables dans un espace sans fond. Toutes ces subtilités sensuelles picturales sont obtenues à partir de glacis déliés,   travaillés comme de l’aquarelle par une touche qui a acquis une grande liberté…. (In « Art actuel, le magazine des arts contemporains. http://www.artactuel.com/galerie-art/galerie-claude-lemand-1214/evenement/abdallah-benanteur-peintures-des-annees-90-9875.html.

Aperçu de ses œuvres

01.benanteur_les-beguines

Les Béguines, 1985. Huile sur toile.
© Abdallah Benanteur. Galerie
Claude Lemand, Paris.

02.benanteur_le_huitime_jour

Le Huitième jour, Vendredi,
1982. Huile. © Abdallah Benanteur.
Galerie Claude Lemand, Paris.

03.benanteur_les_contemplatifs

Les contemplatifs, 1988. Huile sur
toile. © Abdallah Benanteur.
Galerie Claude Lemand, Paris.

04.benanteur_les_pins

Les Pins, 1994. Huile sur toile.
© Abdallah Benanteur.
Galerie Claude Lemand, Paris.

05.benanteur_soleil_couchant

Soleil couchant, 1994. Huile sur toile. ©
Abdallah Benanteur. Galerie Claude
Lemand, Paris.

06.benanteur_pistes

Pistes, 1959. Huile sur toile. ©
Abdallah Benanteur.  Galerie
Claude Lemand, Paris.

07.benanteur_le-hoggar

Le Hoggar, 1960. Huile sur toile.
© Abdallah Benanteur. Galerie
Claude Lemand, Paris.

08.benanteur_l_anctre

Les ancêtres, 1992. © Abdallah Benanteur.
Galerie  Claude Lemand, Paris.

09.benanteur_pour_monet_giverny

Pour Monet.   Giverny, 1983. © Abdallah
Benanteur. Galerie  Claude Lemand, Paris.

10.benanteur_le_pays

Le Pays, 1992. © Abdallah Benanteur.
Galerie Claude  Lemand, Paris.

11.benanteur_mediterranens

Méditerranéens, 1992. © Abdallah
Benanteur. Galerie Claude Lemand, Paris.

12.benanteur_les_nuagistes

Les nuagistes, 1989. Huile sur toile.
© Abdallah Benanteur.
Galerie Claude Lemand, Paris.

13.benanteur_la_pente_

La Pente, 1991. © Abdallah Benanteur.
Galerie Claude  Lemand, Paris.

14.benanteur_le_lointain

Le lointain, 1992. © Abdallah Benanteur.
Galerie Claude Lemand, Paris.

15.benanteur_la_marche_vers_le_chteau

La Marche vers le Château, 1993. Huile sur
toile. © Abdallah Benanteur.
Galerie Claude Lemand, Paris.

16.benanteur_le_huitime_jour

Le Huitième Jour, Jeudi, 1982. Huile
sur toile. © Abdallah Benanteur
Galerie Claude Lemand, Paris.

17.benanteur_sources_du_nil

Sources du Nil, 1996. Huile sur toile.
© Abdallah  Benanteur. Galerie
Claude Lemand, Paris.

18.benanteur_la_montagne

La Montagne, 1989. Huile sur toile.
© Abdallah Benanteur. Galerie
Claude Lemand, Paris.

19.benanteur_les_idylles

Les idylles, 1991. Huile sur toile.
© Abdallah Benanteur.  Galerie
Claude Lemand, Paris.

20.benanteur_paysage_de_medea

Paysage de Médéa, 1984. Huile
sur toile. © Abdallah Benanteur
Galerie Claude Lemand, Paris.

21.benanteur_le_courroux

Le Courroux, 1989. Huile sur toile.
© Abdallah  Benanteur. Galerie
Claude Lemand, Paris.

22.benanteur_le_printemps_au_village

Le Printemps au village, 1988. Huile
sur toile. © Abdallah Benanteur.
Galerie Claude Lemand, Paris.

23.benanteur_les_elus

Les Elus, 1986. Huile sur toile. ©
Abdallah  Benanteur. Galerie
Claude Lemand, Paris.

24.benanteur_monticules

Monticules, 1996. Huile sur toile
© Abdallah Benanteur. Galerie

  Claude Lemand, Paris.

Bibliographie

  • Benanteur, préface de Ali Silem, textes de Rabah Belamri, Michel-Georges Bernard, Monique Boucher, Rachid   Boudjedra, Mohammed Khadda, Henri Kréa, Jean Pélégri et Hamid Tibouchi, Alger, 1989.
  • Michel-Georges   Bernard, Benanteur, Pâturages de lumière, dans « Cimaise », n° 210, Paris, janvier-mars 1991.
  • O. Hadjari, Entretien avec Benanteur, dans Ruptures (hebdomadaire|Ruptures]], n° 19, Alger, 18 mai 1993.
  • Benanteur, préface de Michel-Georges Bernard, Musée National des Beaux-Arts, Alger, 1993.
  • Benanteur, préface de Youri, Galerie Claude Lemand, Paris, 1993.
  • Benanteur, préface de Bernard Fabre, Galerie Claude Lemand, Paris, 1993.
  • Les effets du voyage, 25 artistes algériens, (textes de Fatma Zohra Zamoum, Ramon Tio Bellido, Michel-Georges Bernard et Malika Dorbani Bouabdellah), Palais des Congrès et de la Culture, Le Mans, décembre 1995 (ISBN 978-2-9509698-0-4).
  • Djilali Kadid, Benanteur, Empreintes d’un cheminement, Éditions Myriam Solal, Paris, 1998.
  • Jean Sénac, Visages d’Algérie, Écrits sur   l’art, textes rassemblés par Hamid Nacer-Khodja, préface de Guy Dugas,  Paris, Paris-Méditerranée / Alger, EDIF 2000, 2002 (ISBN 2-84272-156-X).
  • Benanteur, dossier, dans Algérie Littérature / Action, n° 71, Éditions Marsa, Paris, mai 2003.
  • Benanteur, Peintures, Claude Lemand Éditeur, Paris, 2002.
  • Benanteur, Œuvres graphiques, Claude   Lemand Éditeur, Paris, 2005.

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Asileps |
JE SUIS QU' ACCESSOIRE |
Dangerporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ar'Color -Agence de co...
| Nonalareforme
| Democrature