19 novembre 2015 ~ 0 Commentaire

Peintres algériens 4 : Bouzid Mohamed

 

00.portrait

Mohamed Bouzid, né le 12 décembre 1929 à Lakhdaria (près de Bouira, en Algérie) et mort à Paris (France) le 24 juin 2014 (à 84 ans), est un peintre et graveur algérien.
Après des études à l’école normale de Bouzareah de 1946 à 1950, Mohamed Bouzid est instituteur jusqu’en 1955 puis reçoit une bourse d’études de l’institut Lourmarin[. Il est ensuite pensionnaire de la Casa de Velázquez en 1959. Rentré en Algérie en 1962, à Lakhdaria puis à Alger, Mohamed Bouzid est conseiller culturel auprès de Malek Haddad et réalise le sceau et les armoiries de la République algérienne en 1963. Il participe en 1963 à l’exposition Peintres algériens. Il est en 1964 membre fondateur de l’UNAP, participe à son premier Salon et, la même année, à l’exposition Peintres algériens au musée des arts décoratifs de Paris (Grande Kabylie, 1960 ; Rue à Alger, 1961 ; Terres rouges, 1963) et à l’exposition collective inaugurale.
Mohamed Bouzid a réalisé des fresques dans la wilaya de Tizi-Ouzou et à Alger au ministère de la Jeunesse et des sports, à l’école Polytechnique, à l’hôtel Aurassi, à la clinique de Chéraga ainsi qu’en Belgique à Malines.. Il a participé à la décoration de navires de la CNAN et conçu des décors et costumes pour le théâtre et le CNC d’Alger. Une rétrospective lui est consacrée en décembre 2012 au Musée National des Beaux Arts d’Alger.
Bouzid éprouve le besoin  » fixer les scènes et types de la vie champêtre, d’en exprimer la sève, la couleur et la lumière. Il traduit avec une palette nuancée les divers moments de la vie paysanne, à laquelle sa sensibilité le rattache profondément, pour lui un artiste se doit de l’être dans sa façon de vivre et non seulement devant un tableau. ». (Wikipedia)

Les compositions de Bouzid n’obéissent pas aux techniques d’aplat. Les formes sont mises en valeur. La lumière et les mouvements polychromes se chevauchent pour refléter des volumes éblouissants, obscurs, éclatants et éclatés. Les paysages avec ce qui les compose, ainsi que les figures se sustentent d’une âme discrète. Une nature intériorisée que le pinceau met en mouvement et rythme aux contrastes chromatiques, avec ce souci d’une dimension esthétique chatoyante ou ombrageuse sans pour autant agresser le regard. Bouzid travaille sa peinture dans cette intention de créer des atmosphères. Ses sujets sont inspirés pour la majorité de la nature et des scènes de vie. Cependant, il ne les saisit pas comme tels pour ensuite les fixer sur sa toile. (https://lakhdaria10.wordpress.com/2008/05/16/artiste-peintre-mohamed-bouzid-de-lakhdaria/)

 01

Composition

 02

Composition

 03.cypres

Cyprès

03.cypres 

Lumère d’un instant

 

05.musiciens

Musiciens

 

Timbres

 T01.scouts

 T02.30eme-anniv_scouts

Trentenaire des Scouts musulmans algériens et 7e Jamboree arabe.
La fondation des Scouts musulmans algériens remonte à 1935 avec la naissance   du premier groupe El Falah à Alger. A l’initiative de Mohamed Bouras, cet   élan répondait à la mise en place par les colons du premier mouvement scout,   imitant le mouvement scout français, apparu en Algérie au sortir de la   Première Guerre mondiale. Les premiers groupes SMA sont apparus dans   certaines villes algériennes,

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Asileps |
JE SUIS QU' ACCESSOIRE |
Dangerporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ar'Color -Agence de co...
| Nonalareforme
| Democrature