10 novembre 2015 ~ 0 Commentaire

Lalla Fadhma N’Soumer, résistante Kabyle

 12.Lalla_Fatma_N'Soumer

Lalla Fadhma N’Soumer (1830 – 1963) est une personnalité algérienne de la résistance des Kabyles à la conquête de la Kabylie par la France dans les années 1850. Issue d’une famille puissante et respectée, suivant la tradition elle épouse son cousin. Refusant sa couche, vivant recluse dans sa chambre, elle prie jour et nuit et s’occupe des pauvres. Appartenant à la confrérie Rahmanya, elle est considérée comme prophétesse berbère, ou druidesse musulmane. La venue de troupes légionnaires françaises dans la région, et dominant en maitre, le chef Kabyle chérif Boubaghla embrase la région. Fatma N’soumer organise l’insurrection en collectant les denrées nécessaires aux insurgés. Les troupes du maréchal randon, estimées à 13.000 hommes dirigés par les généraux Mac mahon et Maissiat, constituées aussi de goums accompagnant les chefs ralliés,   sont confrontées à une forte résistance. Randon demande des renforts et, avec 35.000 hommes, attaque par surprise les Aït Iraten. Les batailles sont perdues. Les chefs, Si Hadj Amar, Si Seddik Ben Arab, Si El-Djoudi et Sidi Tahar, sont contraints de se rendre. Fatma est accueillie chez Si Tahar Ben Mahieddiene, un notable de la région de tablat, où elle trouve refuge dans la zaouïa de Sidi Ali Boumâali, à Tourtatine (à 100 km à l’est de Médéa). Elle est arrêtée (avec un certain nombre de ses lieutenants) le 27 juillet 1857 dans le village de Takhlijt Ath Atsou, près de Tirourda et emprisonnée à Issers puis à Tablat dans la Zaouia de Beni Slimane. Après sept ans   d’isolement, elle meurt à Takhlijt Ath Atsou en 1863 des suites d’une maladie paralysante à l’âge de 33 ans. (Adapté de Jean, I.Nkannyarwunga, Dictionnaire biographique des Africains, Editions Le Cri, Bruxelles, 2011).

 

13.nsoumer2

Pour en savoir plus, consultez
- Tahar Oussedik, Lla Fat’ma n’Soumeur, Alger, Entreprise nationale
algérienne du livre,‎ 1986, 83 p.
- Habiba Djahnine, Fathma N’Soumeur, article de L’Algérie et la France,
dictionnaire coordonné par Jeannine Verdès-Leroux, Robert Laffont 2009;
(ISBN 978-2-221-10946-5)

 

   14.Statue_Lalla_Fatma_N'Soumer

Statue de Fadma N’Soumer à
Tizi-Ldjama At-Bu-Yusef Tizi Ouzou,
Algérie), érigée en 2008 

 15.Hanoteau

Une page de Alphonse Hanoteau (1867), avec une
chanson sur la capture de Lalla Fadhma N’Soumer


16.RANDON2

Le maréchal Jacques Louis Randon (1795-1871). ouverneur de l’Algérie
de 1851 à 1858. Son administration fut marquée par d’importantes expéditions
militaires, dont celles des Babors qui brisa en 1852 l’indépendance de la Kabylie
orientale, en 1854 les opérations sur le Sebaou, puis l’expédition de 1857
et soumet toutes les tribus comprises entre le Sebaou, dellys et Bougie. Enfin la
conquête de la Kabylie du Djurdjura qui lui valut le bâton de maréchal.

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Asileps |
JE SUIS QU' ACCESSOIRE |
Dangerporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ar'Color -Agence de co...
| Nonalareforme
| Democrature