10 novembre 2015 ~ 0 Commentaire

La Kahina, reine guerrière des Aurés

 

 

00.kahina

Kahena (signifiant « prêtresse » en hébreu et en arabe), de son vrai nom Dihya ou Damya (en tifinagh : ⴷⵉⵃⵢⴰ), est une reine guerrière berbère Zénète des Aurès qui combattit les Omeyyades lors de l’expansion islamique en Afrique du Nord au VIIeme siècle. Pour les Berbères des Aurès, elle s’appelait Dyhia Tadmut qui veut dire la belle gazelle en tamazight ou Damya (devineresse). Les écrivains en langue arabe au Moyen Âge rapportent le nom de Dihya et le surnom de Kahina à l’exemple d’Ibn Khaldoun.. (D’après Wikipedia).

01.kahina01

La Kahina, gouache sur papier, photo extraite de la page de Hamsi Boubeker, réseau des arts et lettres en Belgique et dans la francophonie. Le portrait est traité en grands aplats colorés; on distingue sur le menton et sur le front de Kahina de fins tatouages géométriques, qui à cette époque, n’étaient pas des tatouages au henné, mais des tatouages permanents, caractéristiques à chaque tribu. Le tatouage permanent est considéré par l’Islam comme une mutilation et frappé d’interdit.

La conquête de l’Afrique du Nord est décidée par le chef de la dynastie omeyade, Muawiya Ier. À l’aube de l’invasion, l’unité politique et administrative de la Berbérie orientale et centrale (les Aurés, actuellement à l’est de l’Algérie et à l’ouest de la Tunisie) était en grande partie réalisée par Kusayla chef de la résistance à la Conquête musulmane du Maghreb (règne de 660 à 686). À son décès en 686, Dihya prend la tête de la résistance. Elle était issue de la tribu des Djerawa, une tribu berbère zénète de Numidie. Elle défait par deux fois l’armée des Omeyyades grâce à l’apport des cavaliers des Banou Ifren. Elle règne sur tout l’Ifrikya pendant cinq ans. Vaincue en 693 par Hassan Ibn en N’uman dans la dernière bataille contre les Omeyyades, elle se réfugie dans l’amphitheatr d’El Jem. Elle est enfin faite prisonnière, puis décapitée au lieu dit Bir El Kahina. Les chefs de l’armée Omeyades envoient sa tête en trophée au calife Abd al-Malik en Syrie. Les Omeyyades demandent aux Zénètes de leur fournir douze mille combattants pour la conquête de l’Andalousie comme condition à la cessation de la guerre. (D’après Wikipédia)

02.kahina-guerriere

03.Statue_of_Dyhia_in_Khenchela

- A   gauche, la Kahina représentée en guerrière
- A droite, Statue à l’effigie de la Kahina à Beghai (willaya de Kenchela) en Algérie en 2003 à l’initiative de l’association  »Aurès El Kahina » elle fut érigée au centre ville de Beghai,   inaugurée en 2003 par le président A. Bouteflika lors de sa visite dans la   wilaya. La statue est faite en acier corten (acier auto-patné résistant aux conditions atmosphériques) est sculptée par l’artiste Ali Boukhalfa qui s’est inspiré des anciennes pièces de monnaie à l’effigie de la reine
.

À l’entrée du canyon de Tajmint, un immense bloc de roche, aussi haut qu’un gratte-ciel, veille comme une sentinelle sur la forteresse de « Yemma Kahina« . C’est sur ce promontoire, où la vue peut porter par temps clair à des dizaines de kilomètres, jusqu’aux plaines de Biskra, que Kahina et ses tribus surveillaient l’arrivée des troupes musulmanes venues d’Arabie, après avoir traversé l’Égypte, la Libye et la Tunisie.

04.tajmint

Le canyon de Tajmint, à 500 km au sud-est d’Alger, un lieu légendaire pour la guerrière.   (photo © Omar Sefouane pour Jeune Afrique). C’est d’ici que la Kahina et ses tribus surveillaient l’arrivée des troupes musulmanes venues d’Arabie. Certes, du refuge de Kahina à   Tajmint il ne reste aujourd’hui que des vestiges qui ne font même pas l’objet d’une protection de la part des autorités. Lire l’article de Jeune Afrique sur « les traces de Kahina, reine berbère symbole de la résistance amazigh« .

Bibliographie sélective

Charles-André Julien, « Histoire de l’Afrique du Nord : Des origines à 1830″, Paris, Édition Payot,‎ 1994, 865 p. (ISBN 9782228887892).
Dejeux Jean, « Femmes d’Algérie: légendes, traditions, histoire, littérature », 1987, p. 88.
Didier Nebot, « La Kahéna, reine d’Ifrikia » (roman), Anne Carrière, Paris, 1998 . (ISBN 2-910188-973).
Djaout tahar, « L’Invention du désert », Éditions du Seuil, Paris, 1987, p. 31-33. (ISBN 2020095173)
Farès Nabile, « Mémoire de l’absent », Éditions du Seuil, Paris, 1974.
Halimi Gisèle, « La Kahina » (roman), Plon, Paris, 2006 . (ISBN 978 – 2259203142).
Hannoum A., « Historiographie et légende au Maghreb : la Kahina ou la production d’une mémoire« , Annales, 1999, 54, 3, pp. 667-686. lire en ligne.
Hannoum A., « Historiography, mythology and memory in modern North Africa : The story of the Kahina« , Studia islamica, 1997, 85, pp. 85-130.
Ibn Khaldoun, « Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l’Afrique septentrionale », traduction de William McGuckin de Slane, éd. Berti, Alger, 2003, version complète, p. 161. (ISBN 9961-69-027-7).
Isaure de saint Pierre, « La Kahina, reine des Aurès« , Editions Albin Michel, Paris.
Jurquet Jacques, Baya Jurquet-Bouhoune, « Femmes algériennes: de la Kahina au Code de la famille : guerres-traditions », 2007.
Kateb Yacine « Parce que c’est une femme : entretien », suivi de trois pièces de théâtre : « La Kahina ou Dihya » ; « Saout Ennissa ». Présentation – 2004 . (ISBN 72100493X).
Modéran Y., « De Masties à la Kahina« , Aouras, 3, 2006 (Actes de la première journée d’études sur l’Aurès organisée par l’Université de Khenchéla et la société Aouras), pp. 159-183.
Modéran Y., « Kahena » in Encyclopédie berbère, t. XXVII, Aix, 2005, pp. 4102-4111.
Nebot, didier, « La Kahéna, reine d’Ifrikia » (roman), Anne Carrière, Paris, 1998 . (ISBN 2-910188-97-3).
Oufkir Raouf, Kahena 2 volumes: « La Princesse sauvage » et « La Reine guerrière ». Flammarion.
Sauty De Chalon, Christine, « Princesse Kahina. La Jeanne d´Arc des Aurès ». Godefroy de Bouillon Ed. Livre pour enfants. ISBN: 9782841910274. 177 pages

Vidéos

Vidéo. Tadmayt La reine Amazighe Kahina. Adhrar vidéo.
https://www.youtube.com/watch?v=xUwrthU4y_c
Vidéo. Refuge de la kahina, reine guerrière amazigh (f+A), par le mouvement matricien https://www.youtube.com/watch?v=LsTo300Wmhs

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Asileps |
JE SUIS QU' ACCESSOIRE |
Dangerporno |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ar'Color -Agence de co...
| Nonalareforme
| Democrature